Recherche

Cette section offre une présentation de mes projets de recherche actuels et passés. Vous pouvez également télécharger toutes mes publications ici (libre accès) ou consulter mon CV.

Qui devrait avoir un mot à dire ? Préférences pour la représentation différentielle

La représentation équitable est le fondement de la démocratie représentative. Cela dit, les citoyens y sont-ils réellement favorables ? Comme on peut le constater en observant les débats houleux sur l’influence de certains groupes sociaux, les gens peuvent avoir des positions très diverses sur la représentation différentielle (c’est-à-dire l’influence inégale des citoyens sur le processus politique). Une personne peut croire, par exemple, qu’en matière de politiques d’intégration, les immigrés récents méritent d’avoir une influence accrue (à cause de leur degré d’affectation), une influence diminuée (à cause de leurs intérêts particuliers), ou une influence égale à celle des autres. De surcroît, le même citoyen pourrait simultanément avoir des préférences très diverses quant à d’autres groupes sociaux ou domaines politiques (par exemple, au sujet des banquiers et de la législation financière, ou des retraités et des services aux aînés).

Financé par une bourse Marie Curie (« Individual Fellowship »), ce projet explore donc les attitudes envers l’influence de groupes spécifiques sur les enjeux qui les préoccupent. Les résultats du projet auront ainsi des implications importantes pour les ONGs, les chercheurs ainsi que pour quiconque qui veut mieux comprendre et atténuer les tensions entre les groupes majoritaires et minoritaires dans les démocraties.

L’universalisme et l’État-providence

À quel point les citoyens sont-ils attachés à l’universalisme, la redistribution et l’État-providence ? Quels sont les facteurs qui influencent cet attachement ? Par mon affiliation au projet UNIWEL (« Universalism and the Welfare State » ) à l’Université d’Aarhus, je me suis penché sur divers sujets liés à ce thème, incluant :

Une partie de cette recherche est basée sur un sondage inédit, effectué aux États-Unis et dans neuf pays d’Europe occidentale. Cette enquête unique examine les préférences en matière de politique sociale selon différentes perspectives, notamment les préférences liées à la perception d’équité, d’immigration et de compromis sur la politique fiscale.

Les inclus et les exclus de l’État-providence

Qui mérite notre appui collectif ? Les réponses possibles à cette question ont varié radicalement à travers le temps, les pays et les domaines politiques. Alors que d’un côté, plusieurs systèmes de protection sociale se sont caractérisés par des lacunes dans leur couverture, la façon par laquelle les gouvernements ont étendu l’accès aux allocations varie grandement. D’un autre côté, ce processus a été contrebalancé par des efforts pour restreindre l’accès, afin de décourager la dépendance et de limiter les dépenses sociales.

Mes publications sur ce sujet se focalisent sur :

Bien que mon livre ne soit pas disponible en libre accès, vous pouvez trouver le premier chapitre ici. Globalement, l’ouvrage approfondit le dilemme auquel les partis et syndicats de gauche sont confrontés par rapport aux lacunes des couvertures sociales en période d’austérité : doivent-ils choisir de protéger les acquis aux inclus ou plutôt d’étendre la couverture sociale aux exclus ? Mon livre comprend deux ensembles de comparaison entre la France et l’Italie (soutenus par plus d’une demi-année de recherche sur le terrain) et utilise une méthodologie quantitative et qualitative afin de tester la généralisabilité des résultats. Je constate que des facteurs-clés, normalement associés avec l’Europe du Sud, ont influencé les positions des partis et, par conséquent, des politiques, à la fois de façon directe (par la création d’avantages organisationnels) qu’indirecte (par le conditionnement de l’opinion publique). Dans l’ensemble, le livre fait avancer les débats sur le rapport entre l’accès à la sécurité sociale et les préférences en matière de politiques sociales, tout en offrant un aperçu des défis réels auxquels sont confrontées les politiques actuelles dans le cadre des programmes d’austérité.